Thanks Architecture Components

GDG Paris Android

En cette période de Thanksgiving, célébrons et remercions la conception de LA grande nouveauté 2017 : Architecture Components. Venez découvrir ces librairies conçues pour simplifier la vie des développeurs. Android Architecture Components, une nouvelle façon de faire des applis Android par David Fournier Tous les développeurs Android se sont retrouvés confrontés aux mêmes problèmes : complexité

Nov 29, 2017, 6:00 – 9:00 PM

0 RSVP'd

Key Themes

About this event

En cette période de Thanksgiving, célébrons et remercions la conception de LA grande nouveauté 2017 : Architecture Components. Venez découvrir ces librairies conçues pour simplifier la vie des développeurs.

Android Architecture Components, une nouvelle façon de faire des applis Android par David Fournier

Tous les développeurs Android se sont retrouvés confrontés aux mêmes problèmes : complexité du cycle de vie des Fragments et des Activités ; couplage fort entre l'UI, le modèle et le contrôleur qui rend le code difficilement maintenable et testable ; ou encore verbosité et développement non-objet des bases de données natives Android.

Nombre de solutions tierces ont été mises au point par la communauté pour palier à ces problèmes et aujourd'hui, des bibliothèques comme Dagger, Realm ou EventBus sont largement utilisées dans les applications professionnelles. Android Architecture Components, développé directement par les équipes Android, prend en compte tous les soucis inhérents à l'architecture de base d'Android et propose une solution élégante et extrêmement bien intégrée pour les résoudre.

Basée sur 4 grands composants interopérables : Lifecycle, LiveData, ViewModel et Room, cette architecture permet de découpler les briques de code afin de créer du code maintenable, extensible et testable. Les Activités ne sont finalement plus que chargées de modifier l'UI, alors que le modèle de données est maintenu en mémoire et facilement partageable entre les éléments graphiques. Enfin, la persistence devient aisée grâce à l'ORM Room qui surcouche le connecteur SQLite natif. Nous vous proposons de passer en revue ces éléments, de montrer comment il est facile de les intégrer dans les applis, et de prouver en quoi ils permettent de produire des applis plus performantes.

Après un doctorat en informatique, j'ai commencé à travailler pour une entreprise spécialisé dans la recherche opérationnelle et l'optimisation quantitative. Je développais des logiciels client lourd en Java qui permettaient entre autres d'optimiser la consommation énergétique de villes, réduire les retards de trains ou minimiser le nombre de containers dans les super-tankers. Je développais sur mon temps libre des applications Android et j'ai décidé de sauter le pas en postulant chez Smart&Soft en qualité de développeur mobile. Cela fait aujourd'hui 1 an et demi que je développe de façon professionnelle des applications Android, et maintenant iOS, tout en suivant attentivement l'état de l'art et la communauté mobile.

Room ou Realm : Quelle base de données pour vos applications Android ? Ludovic Roland

Lors de la dernière I/O 2017, Google a annoncé la mise à disposition aux développeurs d'un ensemble de d'outils et composants regroupés sous le nom "Android Architecture Components".

Le but est d'aider les développeurs à développer des applications robustes, testables et maintenables permettant notamment de manipuler les données et intervenir sur le cycle de vie des écrans.

Dans le cadre de cette présentation, nous allons plus particulièrement nous intéresser au module "Room", une couche d'abstraction à SQLite (ORM) permettant de manipuler la base de données des applications et assurer la persistance des données.

Puisque Realm est aujourd'hui à la mode mais présente des limitations, nous comparerons les deux outils sur plusieurs angles :

• configuration
• gestion d'une entité avec une relation
• écriture des requêtes
• rapidité d'exécution
• gestion de la migration
• etc.

Nous verrons ainsi si Room est, à ce stade, prometteur ou si au contraire, Realm a encore de beaux jours devant lui.

Je travaille actuellement chez Smart&Soft, en tant que responsable du pôle Android et ingénieur en développement Android / Windows 10 (UWP).

Smart&Soft conçoit, réalise et pilote des applications mobiles pour smartphones, tablettes, montres et TV connectées. Créée en 2009, l’agence compte parmi ses clients : Metronews, Canal+, NextRadioTV (BFMTV, RMC, 01net), AXA…

Parallèlement à mon activité chez Smart&Soft, je suis également installé en tant que freelance. J'accompagne mes clients dans la création de leur site web ou de leur application mobile. J'offre également une prestation de formateur.

Lieu : chez Molotov.tv

Plateforme de distribution TV en OTT, Molotov est né de la volonté de ses fondateurs de moderniser l’accès à la télévision.
Réunis autour de Jean-David Blanc, fondateur d’AlloCiné, Pierre Lescure, fondateur de Canal+, Jean-Marc Denoual (ex-TF1), Molotov entend réinventer les usages et l’expérience des téléspectateurs, et proposer un tout nouveau modèle d’accès aux programmes et aux chaînes.
Start-up en forte croissance, Molotov ambitionne de devenir le leader de la distribution de la TV en Europe.

Organizers

  • Julien Salvi

    Aircall

    Chief Raclette Officer

  • Antoine Danois

    TAG Heuer

    Android Engineer

  • Amaël Sikel

    StockPro

    Android Developer

  • Renaud Mathieu

    Tech Lead

Contact Us